Research Dossiers

Dossier (1): Qu’est-ce que le multiculturalisme ? Différents aspects de la reconnaissance (Partie II)

PadaniaEn poursuivant notre discussion antérieure (Partie I), la conception de cultures comme comprenant des expressions, des ressources et des pratiques, est d’abord l’objet d’une pensée sociale, et ensuite un cadre de politiques publiques. Pour les partisans de politiques du multiculturalisme comme Charles Taylor, « nous n’accordons de reconnaissance légitime qu’à ce qui est universellement présent - chacun a une identité - et ce par la reconnaissance de ce qui est particulier à chacun. L’exigence universelle promeut la reconnaissance de la spécificité. » Cette position doit être éclairée en détaillant ce qu’est le multiculturalisme sur des aspects récurrents tels que l’ethnie (ou la « race »), la religion, et les inégalités d’ordre économique et urbain.

Read more: Dossier (1): Qu’est-ce que le multiculturalisme ? Différents aspects de la reconnaissance (Partie...

Dossier (1): Qu’est-ce que le multiculturalisme ? Tentative de définition a minima (Partie 1)

Multi 3The arguments revolving around multiculturalism evoke a long opposition in political philosophy and social thinking between individuals and traditions, but they place these terms within recent institutional realities. Indeed, the contemporary relevance of this debate is outlined by the extent to which the diversity of origins, whether ethnic or religious, is taken into account besides the inequality of incomes as a parameter of public policies. Nevertheless, the ambiguity of the term “multiculturalism” requires confronting different definitions before questioning it more precisely.

            Le terme multiculturalism  apparait dans l'Oxford English Dictionary en 1989. Cette institutionnalisation du mot est le résultat de l'usage croissant de celui-ci dans les débats entre chercheurs et dans la société civile. Pour autant, est-il possible de donner une, et une seule, définition de ce qu'est le multiculturalisme ? Le terme est utilisé dans des contextes nationaux et scientifiques distincts. Cela rend difficile d'appréhender une fois pour toutes ce qu'est le multiculturalisme.

Read more: Dossier (1): Qu’est-ce que le multiculturalisme ? Tentative de définition a minima (Partie 1)

Multiculturalisme et politiques publiques: un Dossier

Introduction générale          Multi 3

 La notion de multiculturalisme porte en elle des tensions entre individu, communauté et Etat. Bien qu’étymologiquement récente, elle renvoie à des débats anciens dans l’histoire de la philosophie politique, notamment relatifs aux questionnements sur la cité chez les Grecs.

            Penser le modèle politique de la cité suppose la résolution de la contradiction première entre l’un et le multiple, entre l’exigence d’unité et l’existence d’une pluralité. Contradiction bien présente si l’on considère que le choix de l’unité étatique a pour corollaire symétrique la négation du pluralisme. C’est précisément vers ce modèle que tend la conception platonicienne de la cité[1], pensée comme un tout où les citoyens sont sinon assimilés à la structure politique, du moins associés à une fonction précise. On assiste alors à l’effacement de l’identité culturelle au profit d’une identité fonctionnelle, les conflits de traditions dont peuvent par exemple être porteurs les individus étant neutralisés par la confusion entre le rôle et l’identité politique.

Read more: Multiculturalisme et politiques publiques: un Dossier

Interview Orphaned Land


Orphaned Land en anglais ou Adama Yetoma en hébreu, signifie « Terre Orpheline » et renvoie à la terre d’Israël. Il s’agît aussi du nom d’un groupe israélien de Folk Metal. Originaire de Petah Tikva, ce groupe a été fondé en 1992, et est le pionnier de ce qu’on appelle aujourd’hui le « Metal oriental ».

Pourquoi avoir choisi ce nom ? A ses débuts, le groupe s’appelle Resurrection Band et joue du Death et Trash Metal, s’inspirant notamment de groupe comme Slayer. Mais les membres se détachent petit à petit de ce modèle et se mettent à jouer des sons plus mélodiques, s’appuyant notamment sur des mélodies et des rythmiques orientales. Comme pour appuyer cette mutation, les membres décident alors de changer de nom. Ils choisissent celui d’Orphaned Land parce que ces deux mots renvoient à l’un des nombreux symboles de la terre d’Israël. Matti Svatiski, guitariste rythmique du groupe, explique que ce nom a été choisi car il renvoie à une référence commune aux trois religions monothéistes. Ces derniers veulent montrer qu’il existe une pensée abrahamique commune aux trois religions et dont le message est clair : peu importe si l’on croit (ou non d’ailleurs) en Yahvé, Allah ou dans la Sainte Trinité, nous sommes tous des êtres égaux devant Dieu, et devant la musique.

Le groupe s’est fait depuis expert de cette alchimie, mêlant à la fois mélodies orientales et riffs puissants. On retrouvera par exemple dans quelques-unes de leurs chansons, un mélange de piyyoutim, c'est-à-dire des chants traditionnels juifs, avec des mélodies orientales, et un son lourd metalleux.

Pour appuyer à la fois leur spécificité et leur message de paix, les membres du groupe s'habillent parfois, lors de leurs concerts, avec des vêtements traditionnels religieux. Ainsi, sur la même scène, on peut voir deux guitaristes portant un taleth (châle de prière que portent les juifs à la synagogue lors de l'office du matin) ainsi qu’un chapeau renvoyant à la religion juive, un ou deux des autres membres du groupe portant des vêtements de tradition arabe comme une djellaba ou un keffieh, et le chanteur Kobi Fahri portant, quant à lui, une djellaba blanche et une couronne de lauriers, renvoyant ainsi à Jésus Christ. Le guitariste Matti Svatiski expliquera aussi que c’est aussi une façon pour le groupe de marquer les esprits de leurs spectateurs, et de faire en sorte que les gens se souviennent d’eux.

Le groupe est aujourd’hui composé de six membres : Kobi Fahri (chanteur), Yossi Saharon (guitariste soliste), Uri Zelcha (bassiste), Matti Svatiski (guitariste rythmique), Matan Shmuely (batteur) et Shlomit Levi (chants et chœurs).

Le groupe était de passage à Marseille, le 11 novembre 2011, lors d’une tournée européenne avec trois autres groupes de Metal : Artweg (France), Myrath (Tunisie) et Arkan (France et Algérie). Kobi Fahri, le chanteur d’Orphaned Land, qualifiera cette tournée de « victoire historique pour le Metal oriental ». Pour la première fois, plusieurs groupes de diverses origines et jouant un Metal inspiré de musiques et traditions orientales, réalisent ensemble une tournée. Chaque soir, et pendant plus d’un mois, ils joueront tous sur la même scène. Ce tour européen s’est d’ailleurs tout naturellement appelé « The tour to OR Shalem » que l’on pourrait traduire par « le tour de ou pour la paix. »

Deux membres de notre équipe ont eu la chance de pouvoir rencontrer tout ce beau monde dans la salle de concert marseillaise le Poste à Galène. Tous les membres d’Orphaned Land se sont prêtés avec gentillesse au jeu de l’interview, dont voici les meilleurs extraits. Enjoy !

 

SON AUDIO:

1) KOBI FAHRI

2) YOSSI

 

 

Nous tenons à remercier l’ensemble des membres du groupe Orphaned Land, ainsi que leur manager qui a autorisé l’interview, les dirigeants de la salle du poste à Galène pour nous avoir autorisé à entrer dans leurs locaux avant le début du concert, ainsi qu’à l’ensemble du très sympathique groupe Artweg qui nous a gentiment introduit auprès de tous les musiciens de la tournée, avec une mention spéciale pour Denis, bassiste du groupe). Un grand merci aussi à Boris Bagnarosa qui s’est chargé du montage audio.

 

Orphaned Land, in English, or Adama Yetoma in Hebrew refers to the land of Israel. It also designates an Israeli folk metal band native from Petah Tikva, which was founded in 1992. It is the pioneer of what we nowadays name « oriental metal ».
Why this name ? At his beginnings, the band was called « Resurrection band » and played death and thrash metal, taking its roots in/ from the band Slayer, as an example. However, little by little, the members drove away from this pattern and they started playing more melodious sounds and oriental rhythmic. As if they wanted to back up their mutation, the members of the band decided to change their name. Thus, they chose the name of « Orphaned Land » because both these words refers to one of the numerous symbols of the Israeli land. Matti Svatiski, rhythmic guitar player of the band explains that this name was chosen because it is a reference shared by the three monotheistic religions. The band aims at showing that an Abrahamic thought exists, and its message is clear / limpid: no matter if one believes (or does not) in Yahve, Allah or the Holy Trinity; we are all equal in the eyes of god, and in the eyes of music.
Since then, the band has mastered at/ in this alchemy, which mixes oriental melodies and powerful riffs, at the same time. For instance, in their songs, we can find a mix of piyyoutim, that are traditional Jewish singings, with oriental melodies and a heavy sound, specific to metal music.
To back up their specificity and their message of peace, the members of the band sometimes wear, during their live performances, religious traditional garments. Therefore, on the same stage, we can see two guitar players wearing a taleth (a prayer shawl worn by Jews at the temple during the morning mass), a hat refering to the Jewish religion, and one or two members of the band wearing traditional Arabic clothes as a djellaba or a keffieh. The singer, Kobi Fahri, wears a white djellaba and a laurel crown, refering to Jesus Christ.
Matti Svatiski, the guitar player explains it is a medium for the band to leave a mark in the mind of the audience, so that people can remind them.

Today, the band is composed of six members: Kobi Fahri (singer), Yossi Saharon (solo guitar player), Uri Zelcha (bass player), Matti Svatiski (rhythm guitar player), Matan Shmuely (drumer) and Shlomit Levi (singer and choir).

The band was transient in Marseille on the 11th of November 2011, during a European tour with three metal bands: Artweg (France), Myrath (Tunisia), and Arkan (France and Algeria). Kobi Fahri, the singer from Orphaned Land says this tour is « a historic victory for oriental metal ». For the first time, several bands from different origins and playing oriental-inspired metal music carry out together a tour, every night, during a month, on the same stage. This European tour was naturally entitled « the tour to OR Shalem » which can be translated by the tour to or for peace.
Two members of our team had the opportunity to meet all these bands at the Poste à Galène, a concert hall in Marseilles. Each member of the band Orphaned Land kindly took part in this interview. Here are the best excerpts. Enjoy!

SON AUDIO:

1) KOBI FAHRI

2) YOSSI



We want to thank every member of the band Orphaned Land, their manager, who gave us the permission to interview the band, the operator of the Poste à Galène for having permitted us to enter the hall before the concert start, the sympathetic band Artweg, who introduce us to all the musicians, with a special thank to Denis, bass player of the band.
Finally, thanks a lot to Boris Bagnarosa who did the sound montage for this publication.






Evolution: A Theory of the Living

The topic of this research dossier seems distant from the classical questions of political science and sociology. Nevertheless, a deeper approach to this famous and largely acknowledged theory should convince us that, beyond being an exciting and amazing topic, the theory of species evolution leads us to the core of the most crucial philosophical questions.

This present team work aims at presenting this vast domain of scientific exploration the search for the origins of the living on Earth constitutes. One main goal is to retrace this huge part of the universal history, to relate the story of how life emerges on Earth from microscopic unicellular organisms to an incredible variety of billions of species in an incredible variety of ecosystems. But far from asserting a well-founded and intangible truth, the evolution of species is first of all presented as what it undoubtedly is : a well-known, discussed, affined and contested theory.

Read more: Evolution: A Theory of the Living